Le Cut Dribble, une arme fatale sur Pick-and-Roll

Le Cut Dribble, une arme fatale sur Pick-and-Roll post thumbnail

Appelé également le dribble« Yo-yo », le Cut Dribble est un mouvement très apprécié des meneurs NBA actuels. Zoom et analyse d’un dribble dévastateur sur pick-and-roll.

Kyrie Irving, John Wall, Ja Morant, Chris Paul. Voici une liste non exhaustive des meneurs qui ont fait du cut dribble ou “yo-yo dribble” un atout indispensable de leur panoplie offensive. Popularisé par le streetballer Grayson Boucher aka « The Professor » avant d’être complètement adopté en NBA par Chris Paul, le cut dribble consiste à feinter une passe à une main en donnant un effet rétroactif au ballon. C’est à dire que le ballon va quitter la main pour ensuite revenir grâce à l’effet donné au ballon, d’où l’autre nom du dribble : le yo-yo.

L’origine de ce dribble

Pour comprendre comment ce dribble est devenu populaire, il faut revenir en 2006. Cette année-là, la NBA avait décidé de changer ses ballons en optant pour une balle en microfibre au lieu du cuir traditionnel. Cette balle s’est avérée être une catastrophe : les joueurs n’ont pas été consultés avant le changement et se sont plaints de coupures aux doigts. David Stern, le boss de Ligue à l’époque, a finalement arrêté l’expérience après deux mois et nous n’en avons plus jamais entendu parler.

Mais Chris Paul a remarqué quelque chose d’étrange à propos de la balle. En fouettant sa main sous le ballon, il pouvait générer suffisamment de backspin (effet rétroactif) pour le faire revenir facilement à lui. « Ils ont changé le matériau de fabrication de la balle, je peux désormais la jeter plus loin, très loin de moi et elle peut encore revenir », avait expliqué Chris Paul.

C’est ainsi que ce nouveau move est né. Bien que Chris Paul ne soit pas le premier joueur à essayer ce dribble, qui avait été déjà utilisé par « Le Professeur » sur les playgrounds ou les matches d’exhibition donc, il a été le premier à le faire dans un match de haut niveau et à le rendre fonctionnel pour la NBA.

« Je ne suis pas capable de dunker sur tout le monde, je dois donc trouver des petits trucs comme ça », avait déclaré Chris Paul.

Les autres meneurs de jeu ont aussi ajouté ce dribble à leur arsenal. Avec ce dribble, John Wall a été si convaincant dans un match contre les Bulls que Mike Breen (commentateur de ESPN) a pensé qu’il avait perdu le contrôle de la balle.

Mais pourquoi ce move est-il si populaire aujourd’hui ?

Si le cut dribble est devenue si populaire, c’est sûrement parce qu’il est particulièrement dévastateur sur pick-and-roll. Avec des défenseurs de plus en plus mobiles, quelle que soit la taille, et capables de switcher (changer de joueur en défense) sur chaque écran, les porteurs de balle sur pick-and-roll ont moins de temps et d’espace pour avoir un tir ouvert ou un accès au cercle. Donc cette feinte de passe tout en conservant son dribble actif est une excellente manière de conserver un avantage sur les défenseurs. Faire un cut dribble en sortie d’écran a de fortes probabilités de faire réagir son adversaire direct donc tout à coup, plus d’espace va se créer pour réaliser un flotteur, un pull up jump shoot ou un lay up.« C’est juste une autre façon de faire hésiter les intérieurs. J’essaye de le faire de temps en temps. Certaines équipes mordent dedans, d’autres non » avait témoigné JohnWall.

« Quand vous sortez du pick and roll, vous devez persuader l’intérieur que vous allez faire la petite passe pour le poseur d’écran », avait déclaré Brandon Knight des Detroit Pistons. « Si vous faites cela, il recule, et vous pouvez arrêter, tirer ou continuer vers le cercle. »Mais si ce mouvement paraît simple, il demeure difficile à maîtriser. Damian Lillard avait essayé de le faire au cours d’une séance d’entraînement mais il a échoué : « J’ai réalisé combien c’était difficile. » Isaiah Thomas confirme : « Je ne l’ai jamais fait parce que j’ai l’impression que je vais perdre le ballon lorsque je le tente. » L’autre difficulté de ce dribble, c’est d’arriver à le réaliser sans faire de porter de balle ou du moins sans se faire prendre par la patrouille en match officiel. Tiens, ça vaut peut-être le coup d’en faire un tuto. Non ?

Categories:

3 thoughts on “Le Cut Dribble, une arme fatale sur Pick-and-Roll”

  1. Noah dit :

    Bonjour coach allez-vous faire une vidéo pour nous apprendre ce dribble ? Merci

    1. Bonjour,

      Bien sûr. C’est prévu 🙂

  2. Mohamed Mena Veko dit :

    Ah oui tres intéressant comme feinte surtout quand elle est vraiment maîtrisée par le joueur il sera redouté par les intérieur

Répondre à Mohamed Mena Veko Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *